Laura Morante © Francesco Giammatteo

Deux italiennes à Toulouse

Le bel été italien ! L’Italie est au cœur du festival avec la venue de Rome de deux formidables autrices : Cristina Comencini et Laura Morante. Entre littérature et cinéma, Cristina Comencini poursuit une œuvre marquée par une sensibilité aiguë aux sentiments humains. L’autre femme, son dixième roman, traite de la condition féminine, des relations entre les hommes et les femmes, de l’âge et du pouvoir de séduction. Figure emblématique du cinéma italien, vue chez Nanni Moretti (La chambre du fils qu’elle présentera à la Cinémathèque de Toulouse), Bernardo Bertolucci ou Alain Resnais, Laura Morante fait son entrée en littérature avec Quelques indélicatesses du destin, un recueil de nouvelles. Pour la nièce d’Elsa Morante, "venir d’une famille d’écrivains n’aide pas à se lancer dans l’écriture. Le chemin était très encombré, c’est pour ça que j’ai attendu aussi tard pour me lancer".  Un lancement réussi !