Irène Sola

L'heure espagnole

La preuve par trois ! Ils seront trois auteurs espagnols au rendez-vous du public toulousain, toujours sensible aux nouvelles de la littérature hispanique. Elena Medel, Miqui Otero, Irene Solà : le meilleur de la nouvelle littérature espagnole à découvrir d’abord à l’Instituto Cervantes, puis partout dans la métropole et dans ses librairies. Trois écrivains en prise avec le réel, les sentiments et la poésie d’un monde qu’ils savent décrire avec une infinie palette de mots, de sensations et d’histoires.

Née en 1985, la poétesse madrilène Elena Medel est la fondatrice de la maison d’édition La Bella Varsovia. Les merveilles, son premier roman publié par la jeune maison d’édition française La Croisée, a fait sensation en France où la presse littéraire a salué cette belle entrée en littérature.

En quelques livres, Miqui Otero, né à Barcelone en 1980, s’est imposé comme l’une des voix nouvelles de la littérature espagnole. Les lecteurs français découvrent aujourd’hui Simon, ses tribulations et celle de sa famille à Barcelone de 1992 à nos jours, dans une belle traduction de Claude Bleton.

Je chante et la montagne danse : le titre dit tout de la beauté et l’originalité du premier roman d’Irene Solà, véritable ode à la nature. Un village perché dans les Pyrénées : des hommes et des femmes qui y vivent, de générations en générations, avec leur lot de drames, de joies et de légendes...