Le Marathon des mots

Le rendez-vous littéraire du monde entier

« Brillant et généreux » pour Télérama, « incontournable » pour France Inter, « spectaculaire » pour la Dépêche du midi, le Marathon des mots s’affirme édition après édition comme l’un des événements littéraires majeurs en France, bénéficiant d’un retentissement médiatique de premier plan et d’un écho très large auprès du public, des professionnels de l’édition, du livre et de la lecture qui souvent saluent la singularité de ce festival à nul autre pareil.

 

Conçu à son lancement par Olivier Poivre d’Arvor comme un festival de lectures à haute voix et une alternative aux salons du livre, le Marathon des mots s’est mué, sous l’impulsion des directeurs Serge Roué et Dalia Hassan, en un festival international de littérature, faisant d’abord le tour des capitales littéraires européennes et méditerranéennes, puis s’intéressant aux grands espaces linguistiques (africa nova, mondo latino, lusophonia, heures américaines) avant de muer en une manifestation où la création littéraire est reine et où la parole des écrivains s’entend en écho à l’actualité du monde et des sociétés.

 

Les premières années du Marathon des mots ont été marquées par la présence de grandes figures littéraires comme Salman Rushdie, J.M.G Le Clézio, Mahmoud Darwich, J.M. Coetzee, David Lodge. Depuis une dizaine d’années, le Marathon des mots a vu défiler les plus grands noms de la littérature française (Christine Angot, Annie Ernaux, Édouard Louis, Nicolas Mathieu, Mohamed Mbougar Sarr, Yasmina Reza) et étrangère (Alaa El Aswany, Will Self, Brit Bennett, Viet Thanh Nguyen, William Finnegan) – certains écrivains faisant à Toulouse leur première, et parfois seule et unique apparition en France comme ce fut le cas pour Rebecca Solnit (Ces hommes qui m’expliquent la vie), d’Alysia Abbott (Fairyland), de Bill Clegg (Portrait d’un jeune homme en fumeur de crack), de Maggie Nelson (Les argonautes) ou de Max Porter (La douleur porte un costume de plumes)…

 

Première manifestation littéraire de la région Occitanie, le Marathon des mots est également très attaché à son implantation territoriale et produit chaque année près d’une cinquantaine de rendez-vous littéraires adaptés au public d’une trentaine de communes de la métropole toulousaine et d‘une vingtaine de villes de la région Occitanie (Rodez, Castres, Tarbes, Montauban, Pamiers).

 

À Toulouse métropole et dans la région Occitanie, ce sont près de 170 lectures, rencontres, projections, concerts qui sont proposés à la curiosité des spectateurs et qui marquent par leur foisonnement et inventivité le public. Pour déployer sa programmation, le Marathon des mots peut compter sur une troupe de comédiens fidèles, dont certains issus de la Comédie-Française, qui partagent avec le festival le goût des écrivains et de la littérature du monde entier.

 

La 19e édition du Marathon des mots aura lieu du 22 au 27 juin 2023.